Du consommable au Néocapteur®, faisons évoluer le masque

Un masque, quelle que soit la catégorie de protection qu’il offre, se compose aujourd'hui de quelques éléments immuables :

Un composé de tissus ou de papiers filtrants disposés en couches fines.
Des attaches ajustables permettant de le faire tenir sur le plus grand nombre possible de visages.

Une date de péremption.
Dans quelques cas, un petit évent en plastique pour faire sortir l’excédent de buée.

Il n'a pas évolué depuis le milieu du 19 ème siècle, sauf en adoptant des matérieux plastiques imputrescibles au début des années 1960, qui en firent un objet à usage unique, jetable mais non recyclable. Bref, le masque est indispensable mais il est une catastrophe sur tous les plans, il est urgent de le faire évoluer. 

A quoi va t'il ressembler en détails, quelles seront ses nouvelles fonctions, sera t'il pratique et pour qui ?
Pour connaître notre point de vue sur ces questions, pour participer à faire avancer les choses, continuez votre lecture ici : MdB 3

2025_sc4_pilmen4.jpg
2010_660_100_sc1_band.jpg
  • Juin 2020 : Delirium très masque

    Bonne nouvelle, nous avons enfin un quatrième objet de protection, symbole immédiat pour exposer haut et fort nos affres, incertitudes et peurs. Encore mieux, nos opinions.
    Mauvaise nouvelle, c'est encore un​​ truc en plastique qui va finir par s'accumuler là où l'on n'en veut pas, qui sera difficile à collecter et encore plus à recycler, doté d'une telle durée de vie avant retour à la nature que notre espèce risque fort d'être éteinte avant que le ramassage n'ait lieu.​​

    Lire la suite

  • Mai 2020 : Covi-talité !

    L’immobilité, quelle redoutable expérience ! Elle nous en apprend tellement sur nous, notre comportement collectif, notre impact sur notre environnement, nos semblables, notre habitat proche et lointain, nos habitudes et leurs conséquences, des plus globales aux plus infimes. L’état de clôture universelle a érigé la lenteur et l’absence en normalités, nous renvoyant pour ce qui concerne notre mobilité et nos échanges au moins un demi-siècle en arrière ! Avec la formidable chance d’avoir les bons outils de mesure.

    Lire la suite

  • Avril 20 : avançons ouvertement masqués !

    Foin de polémiques, concentrons-nous sur la réalité : les masques de protection, qu’ils soient les si utiles chirurgicaux ou les rassurants FFP2 sont des reliques du passé. Leur conception date des âges anciens, ils sont les descendants directs des nez d’oiseaux du moyen âge. Hormis l’adaptation de matériaux nouveaux, ce qui les a rendus plus efficaces d’un point de vue médical, essentiel, ils n’ont connu aucune véritable évolution depuis des siècles. Cela ne pouvait nous laisser indifférents. Nous proposons donc un nouveau projet cadre : MdB ou Masque de Biomesure, une évolution du bout de tissu à l'objet personnel de protection et de mesures.

    Lire la suite

  • Février 20 :  Cop, Etats en « mort cérébrale » ?

    Le terme de « mort cérébrale » est devenu un sommet de la mode universelle de l’invective dénigrante depuis quelques mois. C'est assez triste, cet assemblage de mots décrit l'état d'une personne en souffrance, dont on devrait s'alarmer, quoiqu'il conserve une faible dose de mystère, car la science se veut précautionneuse, autant pour le définir que pour le dire définitif. Cette fois, l'expression est-elle plaquée sur l'amorphisme d'une personnalité politique, d'une organisation internationale ? Est-ce une figure artistique qui se verrait si délicatement qualifiée pour son absence de réaction, ou d’intelligence, par les médias férues d’expressions toutes faites ?

    Lire la suite