Biomesure(s) chaque jour !

Ce n’est pas un concours, bien que l’on ait tous à y gagner. Ce n’est pas réellement une compétition, bien que la vitesse et la performance comptent. Ce n’est pas une évaluation définitive, car participer est déjà méritoire.

La Biomesure de l’année est, comme son titre ne l’indique pas, un classement, plus au sens collection du terme qu’au sens hiérarchique, des Biomesures crées et développées pendant une année complète

Il va donc y avoir.

  • La Biomesure du jour, ou les Biomesures du Jour.
  • La Biomesure de la semaine.
  • La Biomesure du mois.
  • La Biomesure du trimestre.
  • Et enfin la Biomesure de l’année.

On constate que tout cela suit une certaine logique calendaire, mais alors, pourquoi n’y a-t-il pas la Biomesure du semestre ?

On pourrait dire que cela évite de couper l’année en deux, mais en pratique cela suit une logique plus mathématique, car, au fur et à mesure du temps qui passe, vous pourrez exprimer votre appréciation et votre soutien à 7 Biomesures par semaine, dont 4 ou 5 seront versées pour l’appréciation par mois, ce qui en fera 3 pour un trimestre puis finalement 4 pour l’année.

Nous pourrions simplement résoudre le chemin en disant que nous aurons 365 Biomesures, parmi lesquelles nous en sélectionnerons 52 puis 12 en quatre groupes de trois puis quatre et enfin une.

365 (366)            52           12           4             1

Mais comme la vie n’est pas aussi simple qu’un parcours par élimination, nous avons choisi de corser un peu les choses en vous proposant, éminentes et éminents Internautes, de réfléchir sur le problème suivant : est-il judicieux de comparer une idée, une application, un dispositif, un système, un produit, un ouvrage avec une action ou même une observation ?

En toute fin oui. On se concentre sur les aspects purement intellectuels et l’on débat à l’infini des mérites respectifs d’un aspirateur et d’un concombre. Tous deux font leur possible.

Dans la pratique, non. Parce que notre but est toujours informatif, éducatif parfois, préventif souvent.

Alors, le plus juste est d’ouvrir le jeu à tout ce qui de près et avec une intention marquée apporte et apportera un plus au magnifique édifice collectif.

Du banquier à l’entomologiste, de la plongeuse des abysses à l’analyste des big datas, de la bio-laborantine au nano électronicien,  du journaliste geek à la fonctionnaire internationale, que vos outils soient immenses ou microscopiques, que votre expression utilise un réseau satellitaire, un scalpel, des électrons ou un crayon, tant que dans vos centres d’intérêt, la Planète, ses habitants, sa faune et sa flore, son état général et local sont les mêmes : connaître comprendre, prévenir et optimiser… n’hésitez pas à nous informer de vos aspirations, découvertes, idées et créations.

 

biomesures internet des capteurs objets connectés