Editos

  • Novembre : KO Bommer ?

    Qui pourrait prétendre encore ne rien savoir alors que ses propres grands-parents étaient informés ? On ne peut pas opposer éternellement l’écologie et la technologie sous le prétexte que la seconde a été utilisée en dépit des préceptes de la première : ce n’est pas la langue qui est mauvaise ou bonne, mais plutôt la personne qui la fait bouger.

    Le dérèglement climatique est observable, depuis de longues années puisque nos ancêtres en étaient conscients dès le 19e siècle dans les villes, puis dans l’ensemble des pays industriellement développés entre les deux guerres et enfin d’une façon générale, documentée et argumentée dès l’orée des années 1960.

    Lire la suite

  • Octobre : Bophal, Seveso, Toulouse, Rouen…

    L’annonce du nombre de victimes d’un accident industriel marque le début d’une longue et triste énumération de l’effrayante liste chiffrée des conséquences, qui ne s’arrêtera même pas avec le décompte des enfants en détresse, mal formés et handicapés qui subiront les effets pendant les générations à venir.

    Les époques et les lieux varient, rarement les scénarios, très similaires. Une industrie essentielle mais potentiellement dangereuse et reconnue comme telle, installée par précaution dans une zone à l’époque isolée, devient au fil du temps une simple pièce du puzzle urbain.

    Lire la suite

  • Septembre : Trace tout carbone contre CO2

    Greta Thunberg et accompagnants voyagent vers l’Amérique en IMOCA, qu’elle chance elle a !

    Un voilier de course n’est pas confortable, il est bruyant, brutal, peu habitable en dépit de ses 18 mètres, il ne sait pas naviguer à plat et en plus, la cuisine et les toilettes sont très sommaires ! Il faut donc considérer que sur deux semaines, dans le sens Est/Ouest, on va souffrir, être ballotté et se trouver privé des facilités habituelles, il faut en avoir envie et justifier celle-ci par quelques bonnes raisons.

    Lire la suite

  • Août : Mort aux thermomètres !

    Nous savons intuitivement que l’histoire se répète, souvent. Elle hésite en remugles et régurgitations de ses pires moments, comme si les plus doux et les meilleurs instants étaient absorbés d’un trait pour être vite oubliés.

    Nous redonnons à l’histoire une seconde chance dont l’issue démontre invariablement notre grande difficulté à tirer le moindre enseignement des échecs précédents.

     

    Lire la suite

  • Juillet : relents de 73

    Ce n’est pas une mesure de température record, nous n’en sommes pas encore là, mais le millésime 1973, considéré historiquement comme celui du premier choc énergétique pétrolier : la grande année de la crise avec flambée des prix, restrictions de production, guerre ouverte, reprise en main de leurs ressources par les pays en disposant légitimement, le tout aboutissant à quelques embargos politiquement ciblés et une brusque sensation de manque.

    Lire la suite

  • Juin : Optimisme !

    Avec un point d’exclamation, ce trait droit pointé signifiant l’affirmation teintée de joie, alors que l’ambigüe point d’interrogation tout en circonvolution dubitative, propose l’ouverture du questionnement, porte ouverte au scepticisme.

    Que s’est-il donc passé pour que l’optimisme pointe (avec un trait supérieur) son délicat museau à l’époque même pendant laquelle les arbres fleurissent et les lapinous, ainsi que les louveteaux, sortent prudemment de leur terriers pour humer l’herbe fraiche ?

    Lire la suite

  • Mai : Un nouveau monde

    Un nouveau monde, encore ?

    On se rassure ! Ce sera le même en beaucoup mieux. En plus compliqué ? Non, nous allons justement l'expliquer.
    Bienvenue chez Biomesure Editions. Nous nous consacrons à réfléchir, décrire et anticiper le développement de la tendance mondiale qui va révolutionner votre vie et votre perception de tout ce qui vous entoure, simplement en vous fournissant des mesures objectives.

    Lire la suite

  • Avril : Gaiaticides.

    L’un de nos petits travers est la création de nouveaux mots destinés à exprimer, de façon que nous espérons brève et amusante, les principales tendances qui intéressent la Biomesure. Certains seront repris, d’autres non, ils auront le mérite de poser les choses au moment nécessaire.

    Il s’agit presque exclusivement de mâles humains, généralement vieux, riches, dont l’opulence provient de l’exploitation de ressources, de la construction désordonnée ou de la spéculation incontrôlée.

    Lire la suite

  • Février : Q self mode mortel !

    Le Q Self ou quantified self, ce que l’on peut traduire par auto-quantification, de soi, consiste à s’observer attentivement à l’aide de différents capteurs pour s’évaluer et vérifier que les efforts que nous consentons sont efficaces, ou tout au moins assez perceptibles pour que nous les exposions et les partagions. Cette pratique avait déjà attiré l’attention de la CNIL il y a quelques années, qui en dénonçait les pratiques abusives et les risques pour la protection de la vie privée.

    Ces deux notions furent non seulement explosées par l’usage, mais, de plus, largement aggravées par les comportements commerciaux des fournisseurs d’applications.

    Lire la suite

  • Janvier : Révoltes polyphoniques.

    « Nous ne voulons plus ! Il faut que ! Ceci nous inquiète ! » autant de traductions libres et largement édulcorées d’un phénomène dont les racines profondes se trouvent dans le divorce total entre ceux qui « savent et décident » et ceux qui « ignorent et subissent », ce qui aboutit dans le meilleur des cas à une opposition frontale et dans le pire, à des drames répétés sur fond d’immobilismes antagonistes.

    Et si l’on rebattait un peu les cartes ? Pas pour mélanger les groupes en tables de discussions, c’est sans doute prématuré, mais pour informer les parties prenantes que l’observation doit devenir la prémisse à toute décision.

    Lire la suite