Vocabulaire

Capteurs, réseaux, transducers, IT, Blockchain, IA, 3d, particules, NOX, COV ...

Biomesure, Néocapteur, IT OïDs, Endoscaphes, Patch-eLabs, 2C2I, Gaïaticides ...

Entre les termes peu usuels et les acronymes techniques, les domaines couverts par la Biomesure vous proposent un vocabulaire souvent inédit.

Et comme rien n'est vraiment simple, dès lors que nous ne trouvons pas de mots courant pour définir la chose, le système ou le concept que nous souhaitons vous présenter, nous avons l'habitude de créer notre propre série de néologismes.

Une pratique qui ravira au plus haut point les adeptes de Nicola Boisleau*, autant il est vrai dans un monde d'innovation, de faire vivre la langue par la clarté sémantique plutôt que par l'adoption piteuse d'abréviation, souvent d'origine Anglo Américaine, c'est à dire issues d'un Français malmené et oublié. 

Ce qui n'est pas toujours simple,dans notre domaine, les mélanges scientifiques et technologiques sont nombreux, aussi, nous nous en excuserons par avance, il se peut que la doctrine soit parfois écorchée, nous dirons alors que cela facilitera l'exportation de la chose nommée.

 

* L'art Poétique : Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément.

 

 

 

  

Un nouveau monde

Le 30/04/2019

Un nouveau monde, encore ?
On se rassure ! Ce sera le même en beaucoup mieux. En plus compliqué ? Non, nous allons justement l'expliquer. Bienvenue chez Biomesure Editions. Nous nous consacrons à réfléchir, décrire et anticiper le développement de la tendance mondiale qui va révolutionner votre vie et votre perception de tout ce qui vous entoure, simplement en vous fournissant des mesures objectives.

Les Gaiaticides.

Le 31/03/2019

L’un de nos petits travers est la création de nouveaux mots destinés à exprimer, de façon que nous espérons brève et amusante, les principales tendances qui intéressent la Biomesure. Certains seront repris, d’autres non, ils auront le mérite de poser les choses au moment nécessaire. Il s’agit presque exclusivement de mâles humains, généralement vieux, riches, dont l’opulence proient de l’exploitation de ressources, de la construction désordonnée ou de la spéculation incontrôlée.