Places des Biomesures

Biomesure : un terme assez générique regroupant les technologies, les idées, les innovations, les sciences mais aussi les pratiques et les points de vue se rapportant à un phénomène puissant de notre civilisation : nous nous intéressons à connaître et comprendre la réalité biologique, en utilisant pour cela de plus en plus de virtuel !

Ce n'est pas un paradoxe, nous aimerions tout comprendre de ce qui vie, nous par exemple, en approfondissant nos connaissances. Nous avons donc besoin d'observer. Pour observer nous avons nos sens, qui correctement utilisés sont de puissants instruments. Au-delà de nos bons sens, il nous faut imaginer des outils. Après tout, la production d'outils est une marque d'intelligence, les Oiseaux, les Loutres et les Simiens en savent quelque chose !

La Biomesure est le domaine d'activité qui mesure le vivant. C’est si vaste que nous avons commencé en nous concentrant sur les Capteurs, leurs évolutions et le traitement de ce qu'ils mesurent.
Pourquoi ? Parce que nous mesurons que de très nombreux objets du quotidien et aussi des laboratoires, sont de mieux en mieux équipés pour affiner et communiquer ce qu'ils détectent, tout en étant plus accessibles, moins chers et beaucoup plus diffusés qu'auparavant.

Et donc, la communauté des praticiens et des utilisateurs de Biomesures s'accroit de façon exponentielle suivant un dicton célèbre : toutes et tous sont touchés, mais ne le savent pas encore !
Heureusement que cela n'est pas une maladie, mais plutôt l'inverse, la recherche de solutions. Pour déterminer si ce sont de bonnes solutions, il faut en parler, les décrire, en débattre.
Après quelques années à avoir expliqué la grande tendance, puis l'avoir écrite, il est temps de que nous ouvrions maintenant un espace pour favoriser les rencontres, les idées, et les réalisations.
Les préventions et les limites aussi, car comme la langue pour l’Esope phrygien, la connaissance peut devenir la meilleure ou la pire des choses.

C'est à cela que servent les Places des Biomesures.

Catégorie

  • Masques à Filtres

    Pour les masques barrières, nous observons que l’offre se divise en deux : Celui des masques en filtres. Celui des masques à filtres.
    Les premiers sont produits intégralement avec la même matière filtrante. Les seconds sont produits pour utiliser la partie utile de la matière en question.
    Les premiers sont des objets jetables, à plus ou moins long terme, les seconds sont des outils personnels utilisant un filtre comme un consommable.

    Les deux types auront leurs utilités dans l'avenir. Ici, nous allons travailler sur l'émergence des masques à filtre, comment les définir, les produire, à qui vont-ils s'adresser, à quels coûts, suivant quels critères devons-nous les imaginer et les concrétiser. Posez vos réponses et apportez vos questions !


    0 sujet
    0 Message

    0 sujet
    0 Message