Biomesure : Révoltes & Révolution

L'internet des capteurs tome 1.0

Tome 1 : Biomesures Révoltes & Révolution

ISBN 978-2-9552096-0-8 Paru

La Biomesure est la science qui relie ce qui vit, nous, la faune, la flore, notre environnement, tout ce qui se mesure, et l’informatique au sens large. Elle est une tendance générale de notre évolution, le point moderne du « connais-toi » qui guide la science.

Aujourd’hui, la Biomesure est partout, du jogging au comptage des abeilles en passant par la sécurité alimentaire et les prothèses bio-troniques.

Ce volume introductif participe à la définir, en examiner les origines, les composantes et les applications les plus prévisibles, sans oublier celles et ceux qui en seront les instigateurs, les développeurs et les bénéficiaires.

Disponible chez COM-ST, éditeur de BATI-COM : comst.fr
Disponible en format papier chez BIOMESURE Editions

Illustration de couverture ©Maksym Yemelyanov

Synopsis

La Biomesure est la partie vivante de l'internet des capteurs. Elle anticipe la généralisation de la mise à disposition d’instruments de mesures physiques, chimiques et biochimiques pour tout un chacun, des activités professionnelles aux loisirs et dans la vie de tous les jours.

C’est une notion complexe : tout appartenant de près ou de loin au domaine de la biologie, veut-on et peut-on vraiment résumer en quelques phrases un phénomène qui risque fort de recouvrir la planète et ses environs accessibles ?

Lorsque l’on parle des Biomesures, on évoque tout aussi bien les changements de composition de la haute atmosphère que l’observation des mouvements d’un gastéropode affamé, le contrôle mental d’un bras robot, ou encore les calories dépensées lors d’une active promenade.

Les conséquences économiques sociales, politiques, au niveau de la santé, des soins, de l'écologie, de la sécurité et de la sûreté sont immenses, souhaités par les uns, redoutés par les autres.
Mais à comprendre par tous, dans la joie et la bonne humeur si caractéristiques de notre douce époque.

L’auteur s’est consacré au développement des thèmes de la Biomesure depuis 2008, après avoir œuvré dans les domaines de l’informatisation, de la bureautique, de l’identification, de la gestion des bâtiments et des ressources en y apportant des points de vue innovants et des solutions avant-gardistes. Toujours désireux d’anticiper, il intervient comme conseil et animateur de la transition vers le Web 5.0 !

Chapitres

Vers un monde de mesures.
Un Web en multicouches fines
Innovations & ruptures 
Les composantes de base
Capter, une histoire de sensibilité
Ressentir la physique
Saisir la chimie
Combiner le vivant 
L’apport du Web
Radios activités identifiées 
Communiquer
Néocapteurs© de l’ère moderne
Tout est en place
Génération Lillipu
Génération Brobdingnag
Vers les ItOïds©
Annexes
Bonnes adresses
Glossaire des capteurs

Les enjeux

Les années repues de la société consumériste bonasse, fondée sur le gâchis insouciant, semblent aujourd’hui plus tenir du mirage comateux que d’une réalité, bel et bien vécue sans y penser.

Gestion des pollutions, appauvrissement des ressources, faims et soifs généralisées, doutes sur les qualités de l’air et de l’eau, perte de confiance dans les produits proposés, identification renforcée des êtres et des objets, risques sécuritaires personnels et collectifs, angoisses sur nos performances intellectuelles et sportives…

Notre époque est formidable, par les défis qu’elle nous pose.

Nous allons devoir les relever, sans sombrer dans le malthusianisme déprimant, ou l’empoisonnement collectif.
Révoltés par ce que nous ressentons d’un injuste état des choses, poussés par les nécessités, tirés par les prouesses technologiques, nous allons vivre une nouvelle révolution. 
Celle de l’internet des capteurs, qui ira, si nous le voulons, par la voie de progrès mesurables, dans le sens de l’optimisation de nos ressources et de nos consommations.
Cela ne sera pas facile et passera par une meilleure prise en compte de ce que nous avons, dépensons et créons : il va falloir être plus mesurés.

Intrication technologique

Collecter massivement des informations biologiques, est-ce vraiment nouveau ?

Jusqu’à présent, ces données, fiables dans l’ensemble, étaient saisies par des outils de macro-mesures : des stations, des collecteurs, des satellites, pour l’environnement ou des matériels encombrants et spécialisés pour la santé, les soins ou la sécurité, qu’elle soit alimentaire ou physique.

La tendance du perfectionnement matérialiste est de proposer, tôt ou tard, l’accès des sciences et technologies au plus près de l’utilisateur. Il est parfaitement normal de prévoir que des progrès vont nous être proposés, mais il fallait attendre un peu que les technologies deviennent accessibles, mais aussi que les besoins apparaissent clairement.

Pour enfin disposer de ces avancées, que faut-il mettre en œuvre ? Pas mal de choses et, pour lister les principales :

  • Combiner la science des matériaux et celle et de la perception fine des changements d’états physiques,
  • La génétique appliquée à la détection, le changement d’échelle des moyens d’observation,
  • Les terres rares, les nanotechnologies,
  • L’amélioration des performances des accumulateurs, piles et condensateurs en proportions spectaculaires,
  • L’installation des réseaux en radio fréquences, la popularisation des smartphones,
  • La généralisation des accès à l’internet et les capacités de traitement de l’information de masse,
  • Le Big Data, stockages, classement, recherches.
  • La robotique, micro-moteurs, commandes et autonomies.
  • Dernier et non la moindre, la cryptologie généralisée

Fiche technique

Données physiques
Format 210 * 140 * 31 mm
Pagination : 238 pages couvertures incluses
Couvertures : 240 gr brillant
Papier : 80 gr blanc sans bois
Casse : 11 pts
Masse : 293 grammes.

Lisibilité
En tête : nom de l’ouvrage
Pied de page  pagination
Nombre de lignes page complète : 35
Nombre de caractères ligne complète : 
Interlignage dans un paragraphe : 12 points
Interlignage entre paragraphes : 18 pts
Interlignage avec illustration : 18  pts
(Changement de lieu ou de contexte)

Contenu
Nombre de chapitres : 5 principaux 11 sous chapitres
Le plus court :  4 pages (introduction)
Les plus long :  22 pages (divisé en sous parties)
Chapitre moyen :  10 pages
Illustrations internes : 80 dont 7 tableaux

Dépôt légal : janvier 2016
Bibliothèque nationale de France.
Version papier ISBN 978-2-9552096-0-8
Version numérique ISBN 978-2-9552096-1-5

Tous droits de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays Copyright 2016 JFDK Editions.
lllustration de couverture ©Maksym Yemelyanov
Illustrations internes © Jefrad Kerenez