Réseau participatif micro-climatologique

Urbain 4

NetAlergs : Net pour réseau, alergs, pour alertes et allergies.

Netalergs est le premier projet défini dans le cadre du développement de la Biomesure, dès 2008 ! Mais à cette lointaine époque, il n'existait ni les capteurs ni les motivations, par contre, il y avait déjà les pics de pollutions !

Netalergs® remplit quatre fonctions essentielles :

  • La mesure de la qualité de l'environnement perçu. L'air principalement au sens de la détection de polluants, de particules, de pollens allergisants et de la composition de l'air ambiant. Netalergs® dans sa conception convient aussi parfaitement à la détection et au rapport des nuisances sonores.
  • L'alerte locale immédiate, en cas de dépassement d'un seuil, pour la personne à risque.
  • La transmission et le traitement des mesures prises
  • La diffusion des alertes et l'expression des niveaux de mesure.

Netalergs® a pour vocation de permettre, au fur et à mesure de son déploiement, une analyse de plus en plus fine de la qualité de l'air par l'enregistrement des données qu'il reçoit et par la diffusion de celles-ci, auprès de tous organismes, climatologiques, médicaux, sociaux ou autres, ayant de par leur fonction un intérêt à disposer des dites données.

Netalergs® sera un dispositif de détection et d'alerte des pollutions pathogènes. Il se consacrera à celles directement perceptibles par le public concerné.

Par rapport aux dispositifs existants, l'originalité réside en la capacité de Netalergs® de signaler en temps réel, de la façon la plus fine possible, la présence de nuisances gênantes d'au moins deux catégories :

  • Aériennes : pollens, de particules, de composantes toxiques dans l'air, de tout allergisant.
  • Sonores : pics de niveau et bruit de fond.

Par la suite, il sera possible d'ajouter d'autres catégories de nuisances, celles de l'eau par exemple, sous réserve qu'elles puissent être détectées et communiquées suivant les mêmes principes.

Notre propos est de définir ce qu'apportent les technologies et méthodes des biomesures, dans le contexte particulier de la prise et le partage d'informations à échelle micro-géographique.

La méthode que nous suivons est celle d'une définition de besoins. Ce document constitue une description de ce qu'il est possible de faire avec les moyens existants. Il contient aussi les prémices d'une génération de matériels qui seront progressivement adaptés à l'objectif.

Nous formons donc ici un appel à compétences et à solutions, qui nous permettra prochainement d'exposer un ensemble de produits et systèmes répondant à la question.

Un projet cadre pour ceux que l'air intéresse.

La mesure de la qualité de l'air au sens de la détection de polluants, de particules, de pollens allergisants et de la composition de l'air ambiant.

  • L'alerte locale immédiate, en cas de dépassement d'un seuil, pour la personne à risque.
  • La transmission et le traitement des mesures prises
  • La diffusion des alertes et l'expression des niveaux de mesure.

Le but est de créer un dispositif d'alerte des pollutions pathogènes. Par rapport aux dispositifs existants, l'originalité est la capacité de Netalergs® de signaler en temps réel, de la façon la plus fine possible, la présence de pollens, de particules, de composantes toxiques dans l'air, de tout allergisant.

Fonctionnement.
Netalergs® fait fonctionner de manière contigüe et cohérente des matériels et logiciels jusques ici séparés.

Des capteurs, dont l'objet principal est soit l'analyse de l'air, soit la détection, spécialisée ou non, de présence de produits, naturels ou non.
Ces capteurs sont programmés pour donner des informations, directement ou via un autre appareil, tels que des PDA, des téléphones cellulaires, des netbooks ou tout autre dispositif communiquant.

Ces informations de terrain sont fournies au porteur du capteur. Elles dépendent directement des capacités technologiques du capteur employé. Au minimum elles comportent les indications utiles au porteur pour qu'il évite de rester dans une zone présentant des risques particuliers pour lui-même ou les personnes l'accompagnant.

Les performances des capteurs évoluent rapidement. Il est dès maintenant envisageable de tabler sur des capacités multi-rôles, telles que par exemple analyse de la composition de l'air et présence d'allergènes.

Un second capteur, de positionnement de type GPS ou Galileo permet de connaître les coordonnées géographiques exactes du point de mesure. Particulièrement utile, cette information n'est pas forcément prise au même moment que celle concernant l'air.

Il existe une grande variété de façon d'indiquer une position géographique, ou de laisser déterminer celle-ci au moyen des transmetteurs, par exemple, ou par l'utilisation d'une carte...

Il va y avoir des capteurs et des applications, pourrons-nous les fédérer ?

Les solutions s'inspirant de Netalergs® proposeront un ensemble de fonctions facilitant le positionnement pour les utilisateurs se passant d'un système automatique.

Les communications sont par contre essentielles et gagneront à être instantanées. Une télécommunication quel que soit son mode est l'élément clef du dispositif, à l'aide d'un téléphone cellulaire par exemple pour les personnes se déplaçant.

Le géo recoupement se fait au niveau d'un central de réception des informations suivant un mode similaire de ceux existant pour la collation d'informations temps réel utiles. Il existe plusieurs modèles fonctionnels dans les domaines de la météo, des transports et des alarmes.

Le dispatching des informations s'effectue dans le sens inverse, au bénéfice des personnes contribuant aux prises de mesures, ainsi qu'à celui de tous ceux qui en ont besoin dans leurs activités. La pertinence des informations délivrées dépend étroitement du nombre de la première population dont la répartition et la densité garantiront la qualité du maillage obtenu.

Dans l'immédiat, un type de communication standardisé de type « Bluetooth® » convient à la mise en œuvre.Au sens politique, mais aussi en raison d'une grande communauté technique, ce sujet présente de très grandes similitudes avec d'autres préoccupations majeures des biomesures.

Encore plus loin : l'habitat et le son.

Tel qu'il est pensé, Netalergs sera utilisable dans l'habitat de tous les jours, via des capteurs fixes ou mobiles : il est en effet e plus en plus important de connaitre précisément la qualité de l'air ambiant, et dans certains cas de savoir quand et comment il convient d'aérer une pièce, un appartement, des bureaux, etc.
De plus, les capteurs de son nouvelle génération permettront aussi d'adjoindre l'information sur ce type de nuisance, ou de désagrément, là où il fallait il y a encore quelques années, utiliser des outils lourds et complexes.

Pour qui ?

Netalergs® souhaite donc être un dispositif de relevé et de partage d'informations. A ce titre il s'adresse à une vaste partie de la population, principalement, mais non exclusivement, urbaine.
 

  • Au premier chef les personnes fragiles, malades ou convalescentes. 
  • Les accompagnants de personnes en difficulté respiratoires, personnes âgées, malades, enfants.
  • Les responsables de groupes scolaires et associatifs, en promenade, en sorties sportives, en visites.
  • Les personnes exerçant des travaux pénibles en milieux à risques.
  • Les sportifs pratiquant des activités exigeantes sur le plan respiratoire.
  • Les services municipaux, de la voirie, des parcs … 
  • Les services de transport du public ou individuels.
  • Les entreprises commerciales, immobilières, de santé …
  • Les entreprises d'information.

Notre propos est de compléter le système de prise de mesure, d'information et de prévention à l'usage des populations à risques, en équipant précisément ces populations et en les faisant participer à un maillage fin, permettant d'établir une cartographie temps réel des risques à une échelle inconnue jusqu'à présent.