La Biomesure

Nous avions l’habitude de vivre dans une société peu optimisée. Nos matériels fétiches sont sous-utilisés : les voitures traînent dans les rues, les lave-vaisselles sont aussi vides que des résidences secondaires et il en va de même pour la plupart de nos équipements. Il n’y a que les réfrigérateurs et les box internet qui atteignent des taux d’exploitations respectables.

Nous entrons, difficilement, dans une logique nouvelle, il faut gérer nos ressources, échapper aux désastres, comprendre ce que nous faisons mal et tenter de le faire mieux. Et pour résorber le gâchis, il est indispensable de le connaître vraiment. Il nous faut mesurer et non plus estimer, savoir et non plus croire vaguement, être précis et non plus ignorants.

L’internet des objets et plus précisément celui des capteurs, va nous aider en nous fournissant l’outil pour mesurer les problèmes mais aussi les progrès, car Leur vocation est l’optimisation des énergies, des ressources et de leurs utilisations, auxquelles nous allons ajouter la surveillance de notre environnement.

Il est important de définir leurs utilisations, de connaître leurs bases technologiques, de savoir qui les pense et les fabrique, d’évaluer leurs coûts, de comprendre ce qui les rend indispensables à nous et notre Planète, et bien sûr de contrer ce qui les rendrait potentiellement néfastes.

 

Nota : Biomy est le petit personnage qui acccompagne ces pages et illustre l'idée principale, l'impérative urgence à faire les choses dans l'ordre, avec optimisme et détermination, ce qui n'exclue pas dans certains cas un saine colère. Toute ressemblance avec une personnalité réelle est troublante, sachant que Biomy fut dessinée en 2008.